Qu’est ce que la géobiologie ?

Science ou technique qui traite de la qualité vitale d’un lieu par l’analyse des ondes pouvant influer sur le développement des organismes vivants (végétaux, animaux, humains, bactéries, insectes, …) y séjournant.
Autrefois limitée à la seule recherche des rayonnements naturels d’origine tellurique (eau souterraine, failles, …), elle tient également compte aujourd’hui des rayonnements des champs électromagnétiques modernes et artificiels ainsi que de la présence éventuelle de toxicité liées aux matériaux de construction (fibres, émanation chimiques, moisissures, …)

Thierry Gautier – Sourcier géobiologue

« L’homme dans son intégrité corps/esprit et conscience reste en permanente et indissociable interaction avec son environnement.
Sa
santé et son bien-être sont étroitement liés à la terre sur laquelle il vit et aux radiations qui en émanent. Une fois que cela aura été clairement compris, une porte s’ouvrira sur une existence plus saine et plus heureuse pour chacun, et les maladies qui le menacent, telle l’épée de Damoclès, diminueront. »

Documents du Forschungskreis, centre de recherche Dr Hartmann (1915-1992)

Étymologiquement, le mot « géobiologie » vient du grec  (géos) « la terre »,  (bios) « la vie » et  (logos) « la pensée scientifique ». Littéralement, c’est « l’étude de l’influence de la terre sur le vivant. »

La géobiologie est donc l’étude de l’influence des lieux et de l’environnement sur tout ce qui vit : l’homme, l’animal, le végétal.

exemple de géobiologie dans les temps anciensC’est une science qui nous vient d’une époque lointaine. Les anciens connaissaient très bien tous les phénomènes qui furent redécouverts par la géobiologie moderne. Les mégalithes, de nombreux sites sacrés, furent construits en fonction de l‘environnement cosmotellurique des lieux sur lesquels ils ont été implantés.

La géobiologie détecte les nuisances éventuelles d’un lieu, les corrige et dynamise le lieu pour qu’il soit énergétiquement équilibré et sain pour le vivant. Ces nuisances sont bien connues par les géobiologues qui sont les sourciers modernes : Eau souterraine, réseaux telluriques (comme le réseau Hartmann par exemple), failles géologiques, cheminées cosmo-telluriques, etc…

L’équilibre cosmo-tellurique d’un lieu est la base de son équilibre énergétique. En effet, nous sommes tous exposés aux effets des énergies telluriques – émanant de la Terre – et des énergies cosmiques – émanant du Ciel. Il arrive que ces énergies, dont la force peut être variable d’un lieu à l’autre, soient déséquilibrées.

Notre bonne santé passe par la recherche d’un équilibre entre ces influences cosmiques et telluriques.


exemple de tracé geobiologique sur planPar ailleurs aujourd’hui la géobiologie doit s’adapter aux conditions liées  à la modernité et à la technologie.

De ce fait, le travail du géobiologue prend également en compte des mesures précises sur les pollutions électromagnétiques auxquelles le lieu et ses habitants sont soumis.

Hautes fréquences (wifi, bluetooth,  micro ondes, téléphone portables, téléphones fixes sans fil) et basses fréquences (réseau électriques, appareils électroménagers, éclairages divers) sont mesurées font partie intégrante du métier de géobiologue.

.

.

.

.

.

.

.

 

 

Géobioenergies est membre de la Fédération Française de Géobiologie

AB